5 conseils sur la self défense

Home|Concept de la Self Defense|5 conseils sur la self défense
5 conseils sur la self défense 2017-05-06T17:34:32+00:00

1)    Face à un agresseur

N’ayez pas d’attitude ni de garde provocatrice, restez calme et normal.
Une garde passive (paume de la main face à l’agresseur ou les bras croisés) permet d’être prêt à riposter face a une frappe.

2)    Le champ de vision

On ne regarde jamais l’adversaire dans les yeux
Apprenez à ouvrir votre champ de vision au maximum (voir une vue d’ensemble)
Dirigez votre regard toujours au niveau du cou et des épaules de l’adversaire.
Comme ça vous pourrez faire attention si votre agresseur n’est pas seul car il arrive très souvent qu’il soit accompagner de plusieurs personnes.

3)    La position

 Face a un agresseur la position à adopter afin de mieux se protéger est d’avancer une jambe (droite ou gauche) pour ne pas exposer les parties génitales, (ne pas écarter les jambes) pour avoir une position stable afin de mieux contrer une attaque comme (un coup de pied de face).
Ne restez pas de face, désaxez vous toujours par rapport a votre adversaire de façon à être sur un de ses angles morts    pour le déstabiliser le plus possible.

4)    les entraînements

  Les entraînements en salle sont important pour pouvoir garder une condition physique et obtenir des réflexes dans le     développement des techniques. Une des particularités en Penchak Silat et de la méthode de Charles JOUSSOT c’est d’arriver à faire simultanément les trois mouvements suivant (le déplacement, le blocage, et la frappe) que ce soit en défense ou en attaque.
Les mouvements doivent être courts, restez fermé et gagnez de la rapidité et de puissance dans la rotation (soyez fluide).

5)    Les armes blanches

Face à un couteau, il faut garder son sang froid et voir comment l’adversaire tient celui-ci afin de déterminer si vous avez à faire à un amateur ou un professionnel.
Surtout ne pas sous-estimer l’adversaire dont le vice fait partie intégrante de sa vie et qui aura toujours dans sa poche un cutter, un rasoir ou toute autre lame tranchante.
Pour une personne qui ne pratique rien, on peut toujours lui cracher au visage et se sauver.
Je ne saurai, trop recommander à un novice de jouer de prudence face à un individu armé d’un couteau, même pour un pratiquant ce n’est pas toujours évident , il faut d’abord apprendre à protéger certaines parties du corps : le visage, le cou, le coeur, le foie.
Évitez d’aller dans des endroits mal fréquentés , vous ne ressortirez pas vainqueur d’une bagarre sans prendre de coups.
Face à un couteau il n’est jamais sûr de pouvoir s’en sortir sans prendre un coup de lame. C’est comme dans tous les combats on prend des coups des deux cotés.

6)    Résumer 

Depuis plusieurs années d’expérience sur le terrain et l’enseignement en Penchak Silat mon appris à gérer diverses situation afin de pouvoir répondre à toutes sortes d’agression de façon logique pour maîtriser un agresseur et de pouvoir évalué la situation.
La rue ce n’ait pas un tatami, il n’y a pas d’arbitre, ni de règle.
Pour enseigner des techniques de self défense aux élèves encore faut il bien les connaître ? Le rôle du professeur est très important. Il ne faut pas se contenter d’enseigner une technique à un élève, on doit savoir le conseiller, lui apprendre un ensemble de principes de prudence, de gestion du stress et de vigilance.

Restons connecté !

Abonnez-vous et recevez par email les actualités du club (stages, événements, bons plans...) !

Vous venez de recevoir un email pour confirmer votre abonnement (regardez dans les SPAM si tu ne le trouves pas). Il suffit de cliquer sur le lien qui est dedans.